Brèves

Coupe du monde féminine de football : un bel impact drive-to-web pour les annonceurs TV

Etude / 8 juillet 2019

Admo.tv, plateforme spécialisée dans l’analytics TV, dévoile l’impact drive-to-web des spots publicitaires diffusés autour de la coupe du monde féminine de football sur TF1 et TMC (l’étude porte sur plus de 300 spots diffusés tout au long de la compétition, entre le 7 juin et le 7 juillet). Malgré l’élimination précoce de l’équipe de France en quart de finale face aux USA, l’engouement s’est poursuivi : la finale a rassemblé pas moins de 5,26 millions de téléspectateurs pour une part d’audience de 41,2% sur TF1. Sur TF1, grâce aux scores d’audience lors des matchs de l’équipe de France, la hausse moyenne de trafic générée par les spots TV s’élève à 59% pour les annonceurs ayant communiqué sur la chaîne. Au fur et à mesure de la compétition, l’impact observé par Admo.tv tend d’ailleurs à augmenter. Certains annonceurs doublent même leur trafic dans les minutes après la diffusion de leur spot TV à la mi-temps de la demi-finale.

Du côté de TMC, les annonceurs profitent également d’un fort impact sur leur environnement online pendant la compétition. Cet impact s’élève en effet à 32% pour les annonceurs ayant communiqué autour des matchs retransmis sur la chaîne numéro 10.

En comparaison, l’impact drive-to-web des spots diffusés autour de la coupe du monde masculine de football 2018 sur TF1 est très similaire. En suivant la même méthodologie de calcul des visites apportées par les spots TV, la hausse moyenne de trafic pour les annonceurs communiquant autour de la compétition est de 58%.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.