Brèves

Once table sur le slow dating avec Marystone

Campagne / 15 janvier 2020

Le mois de janvier est un temps fort pour les sites de rencontre. Après Meetic et Tinder, c’est au tour de Once de déployer sa campagne de communication. Alors que Meetic table sur l’engagement et que Tinder célèbre le célibat, Once prône une vision sereine du dating : « Pour Once, le dating c’est la chance de s’ouvrir à de nouvelles rencontres et non une incitation à consommer de façon compulsive. C’est pourquoi nous proposons à nos utilisateurs une rencontre par jour, » explique Clémentine Lalande, CEO de Once. 

Pour exprimer cette vision du dating, l’agence Marystone a développé une campagne d’affichage qui dénonce la médiocrité d’un certain dating trop compulsif où l’on consomme des relations. Chaque visuel est la première page d’un conte qui commence comme toutes les belles histoires par la formule consacrée « il était une fois... » mais s’arrête net. En cause, comme l’évoquent les accroches ironiques qui jouent avec le langage du dating : l’hyper-sexualisation ou encore « le Fobo », cette peur de rater une meilleure option. Autant de comportements trop fréquents sur les applis qui, selon Once, découragent les utilisateurs et en particulier les femmes. La campagne s’accompagne du message « Once, vous méritez de belles histoires ». 

Côté media, Publicis Media Connect a imaginé un dispositif sur-mesure pour la start-up, en alignant la diffusion de la campagne sur le territoire géographique de la marque et sur les pics d’usage de l’application dans la journée. Une campagne visible pendant 4 semaines depuis le 15 janvier en 4x3 dans le métro parisien et en DOOH dans les principales gares de France. 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.