Articles

Les débuts d’une saga familiale

01/06/2017

À l’arrivée des beaux jours, l’enseigne Jardiland reprend la parole en télévision, avec son agence la chose, pour mettre en scène sa promesse de marque : « L’art de vivre au service du bien-être ».

 

« Cette nouvelle prise de parole s’inscrit dans une continuité, explique Thierry Sonalier, président de Jardiland. En 2015, avec l’agence la chose, nous avons installé un concept : “Cultivez votre bien-être”. C’est la première fois que la marque sortait du territoire pur du jardin pour aller vers un concept global. En 2016, nous avons fait évoluer ce concept avec “L’art de vivre au service du bien-être”, qui s’applique à nos trois domaines d’activité : le jardin, mais aussi l’animalerie et la décoration extérieure et intérieure. Nous avons segmenté notre communication pour aborder les trois univers où nous sommes présents. »

 

« Facilitateur de bien-être »

« Avec cette campagne, il s’agit d’aller un peu plus loin dans le concept mis en place en 2015 en disant que Jardiland est finalement un “facilitateur” du bien-être, souligne Pascal Grégoire, président fondateur de l’agence la chose. Cela correspond à une volonté de se rapprocher des consommateurs, c’est un enjeu de préférence, car la notoriété de Jardiland est acquise. Il s’agit de donner du contenu pour donner envie d’aller chez Jardiland, en proposant des solutions pour améliorer son bien-être au quotidien. »

Réalisée par le duo argentin les Plastico, cette nouvelle saga de trois films met ainsi en scène une famille (le papa, la maman, la petite fille, le chat) qui ne connaît pas encore Jardiland et se retrouve dans des situations rocambolesques. La solution est alors apportée par Jardiland qui se positionne comme un « facilitateur » de vie. Chaque film met en avant un univers de l’enseigne : le jardin, l’animalerie et la décoration.

 

TV et digital

« Pour toucher tout le monde, y compris les jeunes générations, nous avons choisi de nous concentrer sur deux médias : la télévision et le digital », précise Thierry Sonalier. « Pour installer la saga, il fallait taper fort en télévision », ajoute Pascal Grégoire. Lancée le 20 mars, la campagne va ainsi courir toute l’année, avec un taux de couverture de 95 %.

  • jardiland

Jardiland

Thierry Sonalier, président

La Chose

Pascal Grégoire, président fondateur

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.