Trajectoires

Pascale Dubois

08/06/2016

Pascale Dubois
Directeur de la communication de Safran

1985

Maîtrise d’histoire en poche, elle envisage de s’orienter vers les concours de prépa qui ouvrent les portes des attachés culturels d’ambassade. Stop. Elle choisit d’entrer direct dans la vie active et intègre la rédaction du défunt magazine Médias. Première expérience qui la conduit deux ans plus tard à rejoindre l’agence Média & Cie pour assurer la veille média pour la Financière Edmond de Rotschild, LVMH ou Standard & Poors

 

1994

Après un passage par la Compagnie BTP comme adjointe à la direction de la communication, elle rallie la bannière Euro-RSCG Finances. Mission relations presse et analystes financiers. Mais l’envie d’aller voir de l’autre côté du miroir la démange. Ceux qui font le business que les autres accompagnent ou commentent.

1996

L’opportunité se présente chez Colas, qu’elle intègre comme responsable de la communication interne. Une époque où cette fonction est encore souvent rattachée aux RH. « Une hérésie », commente-t-elle avec le recul en défendant l’idée que « l’interne est affaire de communication, pas de ressources humaines ». Elle conclura la séquence Colas en qualité de dircom, suite au changement de présidence du groupe

 

2008

Elle rejoint Safran également en qualité de dircom. Une marque toute neuve, issue de la fusion en 2005 de Snecma et Sagem. Au tableau de bord 2016, un gros chantier : rassembler toutes les filiales du groupe sous l’identité Safran, déclinée par métiers. Sa présence au Comex lui assure la crédibilité et le soutien d’un DG, Philippe Petitcolin, décidé à imposer la marque Safran à l’international. Un budget de communication de 20 M€ et un staff de 38 collaborateurs sur 5 pôles : éditorial, médias, international, marque, innovation. Peu de conseils externes, sinon Babel sur la marque et We are social pour les réseaux sociaux.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.