Zooms

Socialbakers : tendances et perspectives sur les médias sociaux

Etude / 11 décembre 2019

Le rapport Socialbakers du 3e trimestre 2019 dévoile les dernières données et perspectives sur les médias sociaux. Les principales conclusions comprennent des données sur les dépenses publicitaires, le shopping social, le marketing d'influence et l'engagement vidéo.
 

Socialbakers, acteur de l’analyse des médias sociaux via l’intelligence artificielle, a publié un rapport sur les tendances d’Instagram et de Facebook pour le troisième trimestre 2019. Le rapport reflète l'état actuel du marketing digital et les tendances qui façonnent le paysage des médias sociaux. Parmi les principales conclusions du rapport : l'importance accrue du e-commerce et du shopping social, l’augmentation des dépenses publicitaires pour les Stories Instagram et les Stories Facebook, les tendances du contenu vidéo et l'évolution du CPC (coût par clic) et du CTR (taux de clic).

Principales conclusions du rapport :

  • Les dépenses publicitaires pour Instagram Stories augmentent de près de 70% par rapport à l'année précédente, représentant 10% des dépenses publicitaires totales à la fin du troisième trimestre 2019. Les dépenses publicitaires pour Facebook Stories n'ont augmenté que de 3%.

Le e-commerce continue d'augmenter (première place sur Facebook et deuxième sur Instagram sur l'ensemble des interactions). La mode règne sur Instagram et augmente son engagement de 27,8% au T2 à 31,9% au 3e trimestre 2019.

  • Le shopping social fait son apparition et sera une tendance majeure. Les marques offrent la possibilité d'acheter des produits directement sur les plateformes de médias sociaux.
  • Les marques d'articles de sport, de produits de beauté et de e-commerce ont les taux de sortie les plus bas sur les Stories d’Instagram. Les marques d'alimentation, de boissons et de produits financiers, cependant, ont du mal à retenir l'engagement de leur audience.
  • L'utilisation du hashtag #ad par les influenceurs Instagram augmente de 60%. Walmart est la marque numéro une associée aux influenceurs Instagram.
  • L'engagement vidéo a explosé sur toutes les plateformes, stimulé par de nouveaux formats tels que Facebook Live, IGTV et les modules interactifs pour les Stories d’Instagram.

Les spécialistes du marketing doivent penser " mobile first " car les publicités payantes sont désormais diffusées sur les appareils mobiles 95,8 % du temps, contre seulement 4,2 % du temps sur les ordinateurs de bureau.

L'engagement supérieur d'Instagram attire les dépenses publicitaires

Bien que les marques continuent de placer la majorité de leurs dépenses publicitaires dans les flux Facebook (plus de 60%), les données montrent qu'à long terme, le volume des dépenses publicitaires sur Facebook a diminué. Avec un bond de 10x des dépenses publicitaires pour les Stories Instagram de janvier 2018 à la fin du 3e trimestre 2019, il est clair que les budgets marketing déplacent de plus en plus leurs investissements vers Instagram. La raison en est évidente : Instagram a un taux d'engagement bien supérieur à celui de Facebook aujourd'hui.

Si l'on considère les 50 plus grands profils de marques au monde sur Instagram et Facebook, Instagram continue d'avoir plus d'interactions sur les messages de profil que Facebook, ce qui était également vrai au deuxième trimestre 2019. Parce qu'Instagram offre maintenant à la fois une grande taille d'audience et un engagement élevé, il attire plus de dépenses publicitaires. Alors que les dépenses publicitaires sur Facebook diminuent, le placement des flux Instagram a augmenté et a atteint au moins 20% du total des dépenses publicitaires depuis le premier trimestre 2019.

Le shopping social prend son envol

Avec sa position de leader pour les interactions totales sur Facebook et Instagram, le e-commerce est en plein essor. L’une des plus grandes tendances du e-commerce est l'expansion du shopping social. De plus en plus, les utilisateurs sont en mesure d'effectuer des achats directement à partir de plateformes de médias sociaux après avoir découvert un produit, au lieu d'avoir à visiter l'application d'un site d'achat ou une boutique en ligne. Il y a de nombreuses raisons de croire que la tendance croissante du shopping social ne fera que se poursuivre.

Le marketing d'influence est en croissance (et non en déclin)

Le marketing d'influence est toujours un outil de marketing très populaire. Inversant une tendance générale à la baisse, l'utilisation du #ad par les prescripteurs sur Instagram a connu un véritable pic à la fin du 3e trimestre 2019, bondissant de 60% à la fin du trimestre. Comme le démontrent ces chiffres, les consommateurs recherchent de plus en plus les commentaires et des voix de confiance lorsqu'ils prennent des décisions d'achat. Cette tendance se poursuivra probablement à mesure que les campagnes des Fêtes s'intensifieront au quatrième trimestre. 2019/

L'engagement vidéo explose

Bien que les photos demeurent le principal type de message sur Facebook et Instagram, la popularité de la vidéo et sa capacité d'engager les utilisateurs explose. Facebook et Instagram ont tous deux ajouté de nouveaux formats pour le contenu vidéo comme Facebook Live, IGTV, etc. Facebook Live est désormais le premier acteur sur cette plate-forme, avec plus de deux fois plus de messages médians.

Les données les plus récentes montrent que différents formats vidéo fonctionnent et se développent. Le nombre d'interactions entre Facebook Live et le format vidéo classique a légèrement augmenté entre le deuxième et le troisième trimestre. Sur Instagram, le format vidéo a bondi au 3e trimestre 2019 pour rattraper les photos en termes d'interactions. Pour les spécialistes du marketing, la popularité de la vidéo est une tendance surveiller.

Mobile First est un must pour les spécialistes du marketing

Si l'on considère tous les comptes publicitaires des marques sur Facebook et Instagram, le coût par clic est presque le double pour les utilisateurs qui utilisent le bureau (0,25 USD) que le mobile (0,13 USD). De plus, les publicités payantes sont diffusées sur les appareils mobiles 95,8 % du temps, comparativement à seulement 4,2 % du temps sur les ordinateurs de bureau. Il s'agit d'une disparité légèrement plus grande que celle que nous avons constatée au T2 2019.

« De toutes les tendances que nous avons relevées ce trimestre, l'expansion rapide du shopping social devrait avoir un impact considérable au cours de l'année à venir. Très bientôt, il sera possible d'utiliser tout l'entonnoir de marketing, de la découverte jusqu'au service client après l'achat, en passant par les médias sociaux », a déclaré Ben-Itzhak. « Nous n'avons pas besoin d'une boule de cristal pour prédire que le commerce social finira par dépasser le e-commerce tel que nous le connaissons aujourd'hui. En 2020, nous verrons de plus en plus de fonctionnalités de e-commerce s'ajouter aux plateformes de médias sociaux. »

A noter que le rapport complet des tendances de Instagram et de Facebook pour le 3e trimestre 2019 avec graphiques à l'appui est  disponible ici.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.