Zooms

48,5 % des impressions display servies ne sont pas vues par les internautes

Etude / 15/07/2015

Kantar Media et Adledge ont mis en place un baromètre de l’AdVerification qui permet aux acteurs du marché publicitaire français de mesurer la visibilité réelle de leurs campagnes display dans leur environnement de diffusion et  de connaître la durée d'exposition de l'internaute à un message publicitaire.

 

  • Kantar

Le 4ème baromètre de l’AdVerification révèle que la part des impressions visibles reste stable. En revanche, sur la base de plusieurs milliards d’impressions mesurées, près de 48,5 % des impressions n’ont pas été vues par les internautes, contre 57 % au trimestre précédent. Sur cette même base,  les données de répartition par format affichent un meilleur résultat pour le format Mega skyscraper, qui devient le format le plus performant en termes de visibilité (45 %) alors qu’il s’agissait du skyscraper en fin d’année 2014. La durée moyenne d’affichage des bannières reste stable à 8,2 secondes.

De son côté, la part du contenu abusif diminue par rapport au trimestre précédent (9,9 %). Ce sont les infractions relatives à la catégorie « Copyright » (sites de téléchargement illégaux, streaming…) qui sont les plus nombreuses représentant 60,7 % des impressions dommageables. Augmentation significative puisque elles représentaient 44 % le trimestre dernier.

La catégorie « Contenus tendancieux » (images ou contenus pouvant être gênants) regroupe quant à elle près de 25 % des impressions pouvant être dommageables pour l’image de l’annonceur.

A noter la baisse significative de la catégorie « Manipulation frauduleuse des performances », incluant l’accumulation des publicités sur une même page ou encore la coopération entre webmaster afin d’augmenter artificiellement le trafic d’un site, qui passe de 9,7 % le trimestre dernier à 1,9 % des impressions dommageables.

 

 

 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.