Zooms

David Beckham affole le Web

18/02/2013

Sport Market et Synthesio ont analysé les conversations sur le Web autour de l’arrivée de David Beckham au PSG. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le joueur anglais a fait exploser les chiffres.

Le 31 janvier, le Paris-Saint-Germain a créé un buzz planétaire. La raison ? Le club de la capitale a annoncé à la mi-journée (et à la surprise générale) la signature de la megastar David Beckham. Il n’en fallait pas plus pour déchaîner le Web et particulièrement Twitter. D’après les chiffres publiés par Sport Market et Synthesio, l’arrivée de David Beckham a généré au niveau mondial, près de 297 000 mentions sur une période de 12 jours ! Dont 41 400 mentions en français dans le monde et 28 200 en France. Parmi ces nombreux messages, la majorité étaient positifs, puisque seulement 14 % étaient négatifs. Concernant les médias privilégiés par les internautes pour cet événement, sans surprise, Twitter a recueilli 86 % des mentions au niveau mondial. Un chiffre qui se confirme également en France, puisque 76 % des mentions ont eu lieu sur le réseau social. La presse quant à elle a généré 24 800 retombées, dont 4 775 en France, 3 675 aux États-Unis et 1 500 en Allemagne.
Avant de connaître les retombées financières de l’arrivée du joueur pour le PSG, l’annonce a eu un bel écho planétaire, notamment sur trois continents : l’Europe (95 500 mentions), l’Amérique du Nord (39 700) et l’Amérique du Sud (15 410). Enfin, la venue de David Beckham a également résonné dans les blogs… liés au luxe. Véritable panneau publicitaire à lui seul et people hors pair, la star britannique a permis aux sites spécialisés dans ce domaine de traiter le sujet sous un angle différent : Victoria Beckham, l’épouse du footballeur, a été mentionnée à 16 000 reprises dans les discussions portant autour de son transfert.
Gageons que les performances sportives de Beckham seront à la hauteur du buzz mondial généré au moment de sa venue.
Contact : 01 80 88 89 09

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.