Zooms

Internet, premier conseiller d’achat

04/02/2011

Avant d’acheter un produit ou un service, le consommateur se rend sur Internet afin de trouver des informations. Si le phénomène était limité à certains secteurs, il y a peu, la tendance se généralise.

L’acte d’achat devient réfléchi. Les consommateurs français font confiance à Internet pour obtenir de l’information sur un produit ou un service. Si bien que 87 % admettent se tourner en premier lieu vers cette source d’après une étude d’OTO Research, l’institut d’études du groupe FullSIX, expert des nouveaux médias. Bien que les internautes aient toujours fait appel à la Toile pour les aider dans leur processus d’achat, le rapport montre une évolution du phénomène. Aujourd’hui, plus de la moitié des Français (55 %) déclarent réaliser en ligne des recherches d’information sur la mode et l’habillement.

Viennent ensuite les produits d’hygiène et de beauté pour un peu moins de la moitié (45 %) et l’alimentaire pour 23 % des sondés, des secteurs représentent pourtant par excellence les achats impulsifs. Quelques années en arrière, les produits électroniques et les services bien implantés sur le Web (banque, tourisme) tenaient le haut de l’affiche. De plus, les internautes consommateurs deviennent des acteurs majeurs de ce phénomène. Plus de la moitié des interrogés commentent, au moins de manière ponctuelle, sur la Toile les produits et services qu’ils achètent.

Au-delà de la généralisation des secteurs touchés, l’étude explique que les Français font des recherches avancées. Ils consultent en moyenne 7,5 sites en mélangeant les sources : sites d’achat en ligne (77 %), sites des marques (76 %), sites d’information spécialisés (74 %), mais aussi les forums (48 %) et les blogs spécialisés (36 %). Et préfèrent se fier à leurs recherches et aux avis trouvés en ligne plutôt qu’aux conseils des vendeurs. Cette étude confirme l’importance pour les marques de veiller à leur image sur la Toile. « Un commentaire cinglant à l’encontre de la qualité d’un produit ou de l’efficacité d’une prestation et l’internaute ira voir ailleurs », explique Anne-France Allali, directrice générale d’OTO Research.

Contact : 01 40 68 73 00

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.