Zooms

La ménagère est devenue digital addict

29/04/2011

Les publicitaires abandonnent leur cible favorite : la ménagère de moins de 50 ans. De nouvelles femmes sont arrivées sur le marché : les digital mums. Elles sont déjà 8,7 millions en France d’après WebMediaGroup.

Une nouvelle cible pour les publicitaires ? Les digital mums apparaissent comme étant la nouvelle marotte des consommateurs. Présentées il y a quelques mois au public français par une étude WebMediaGroup et Ipsos, elles restent toutefois un concept flou pour les marketeurs. WebMediaGroup s’associe à l’agence KR Media pour mieux les connaître et approfondir leur profil sociodémographique, leurs étapes de vie, leurs habitudes et leurs modes de consommation. Il existe différentes formes de digital mums d’après l’étude. La « Practical Digital Mum » (18 %) est une maman qui utilise le Web pour des recherches d’information pratiques (offres d’emploi, immobilières…). La « Shopping Digital Mum » (28 %) achète des produits de la vie courante et des services ou effectue ses démarches administratives comme les impôts ou consulte des plans (cartes/itinéraires) en ligne, principalement sur les sites à forte notoriété. La « Social Digital Mum » (30 %) voit dans la Toile un outil pratique et ludique dans sa recherche de contenus. Elle est très présente sur les réseaux sociaux mais achète deux fois moins via Internet que les « Shopping Digital Mums ». Enfin, la « Social & Shopping Digital Mum » (24 %) est une actrice active du shopping et du web 2.0 (enchères en ligne, sites de vente collaboratifs…). Elle souhaite acheter plus de choses sur Internet (73 %) et écoute les recommandations des autres internautes tout en étant sensibles aux actions des marques sur Internet. Ces femmes ont au moins un enfant à charge et se connectent à Internet au moins une fois par semaine. Les partenaires expliquent qu’elles ont un rapport à la société et à la consommation qui mêle le réel et le numérique. Enfin, elles consomment de manière active et intelligente tant les produits, les marques que les médias. L’étude montre que les digital mums sont des femmes entre 25-49 ans (80 %), actives (77 %), au rythme de vie soutenu (62 %), sur-représentées en région parisienne mais aussi dans les communes rurales. Caractéristiques principales : elles se sentent jeunes (en moyenne 40 ans avec le sentiment d’en avoir 33) et agissent plus par intuition et émotion (50 %) que par raison (45 %).
Contact : 01 53 70 94 21

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.