Zooms

Le marché publicitaire en faible croissance au 1er trimestre 2012

25/06/2012

L’étude « Plurimédia » réalisée par Kantar Media dévoile les résultats d’investissements sur le marché publicitaire au premier trimestre 2012.

L’heure du bilan a sonné pour les investisseurs sur le marché publicitaire. De janvier à mars, le marché plurimédia a connu une croissance de +2,8% par rapport à 2011, selon les résultats publiés par Kantar Media. Les évolutions consécutives, homogènes d’une période sur l’autre (janvier : + 3,3%, février : +2,3% et mars : +2,8%) font apparaître une certaine timidité de la part des annonceurs en ce début d’année. Avant d’évoquer quels sont les supports qui obtiennent un plébiscite auprès des marques, arrêtons-nous sur le nombre d’annonceurs.
Sur le premier trimestre, Kantar Media a référencé 19 418 annonceurs sur le marché plurimédia français. Ce chiffre augmente de +4% sur la période 2011.
Toujours au sujet des annonceurs, l’étude présente le « Top 10 annonceurs ». On y découvre que le secteur automobile est celui qui investit le plus. Les trois premières places de ce classement sont occupées par : Peugeot (90,1M€), Renault (79 M€) et Citroën (73,6 M€). Volskwagen(62,8 M€) et Opel (59,2 M€) occupent respectivement  la sixième et huitième position. Preuve en est que la moitié de ce Top 10 est occupée par les marques automobiles. Les télécommunications via SFR (65,2 M€) et Orange (62,9 M€) puis les distributeurs grâce à Leclerc (58,6 M€) et Carrefour (58,4M€) complètent le classement.
Arrêtons-nous maintenant sur les supports dont les marques raffolent. Sans surprise, le média n°1 est : la télévision. À la fin mars 2012, les recettes du petit écran s’élevaient à près de 2,3 milliards d’euros bruts. Soit une évolution de + 7,4% par rapport à 2011 ! Cette croissance s’explique grâce aux chaînes de la TNT qui comptent à elles seules 67,7% des investissements. Les chaînes historiques enregistrent une croissance stable de leurs recettes (+1% vs 2011). Cependant, la part de volume connaît une diminution conséquente (-7,5%). . Quant aux chaînes thématiques, elles évoluent favorablement  en valeur (+5,9%) mais pas en volume (-2%).
La télévision arrivant en tête du classement, il ne reste que des miettes pour les autres supports. Fin mars, la presse voit ses recettes se stabiliser à + 0,9% par rapport à 2011. La radio tire son épingle du jeu grâce à un mois de février particulièrement dynamique. Avec 2,1% de recettes publicitaires, la radio et plus globalement les généralistes ont su profiter de l’actualité politique. Le display maintient sa quatrième place dans le mix des annonceurs avec une évolution trimestrielle en deçà de la moyenne du marché (+ 1,7% vs + 2,8% pour le global média). Enfin la publicité extérieure est le cinquième média investi par les annonceurs. Sur ce premier trimestre 2012, il recrute +5,4% d’annonceurs supplémentaires.
Au vue de tous ces investissements effectués, il nous reste plus qu’à souhaiter aux annonceurs d’obtenir des retombées aussi conséquentes que les sommes déversées.
Contact : 01 30 74 80 80

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.