Zooms

Le marketing en ligne m’a tué

07/12/2011

Jamais un jour ne passe sans que plusieurs mails commerciaux envahissent les boîtes. Selon l’étude menée par Temedis 76 % des Français se déclarent « agressés » par le marketing on line…

Que seraient les marques sans Internet ? That’s the question… Depuis plusieurs années, elles prennent d’assaut les boîtes mails des Français. À tel point qu’aujourd’hui, d’après une étude menée par Tedemis, 76 % des Français qui considèrent être « agressés » par le marketing on line clament le ras-le-bol. Concernant les e-mails commerciaux, hommes et femmes sont unanimes pour qualifier d’abusif le nombre de mails reçus chaque jour annonçant « réductions de folies » par ci, « déstockage » par là... 57,2 % des personnes interrogées estiment trop élevée la quantité de sollicitations quotidiennes. D’autant que 24,1 % des sondés trouvent cela insupportable. Femmes et hommes, aisés ou modestes, jeunes ou moins jeunes, l’avis est quasi unanime sur le fait qu’aujourd’hui les boîtes mails sont véritablement polluées de messages de ce genre. Mais l’étude démontre une nouvelle tendance, souhaitée, par les consommateurs. Les Français qui reçoivent aujourd’hui en moyenne 33 e-mails commerciaux par jour, se disent prêts à en recevoir 10 par jour. Notamment ceux qui les informent sur « les produits qui les intéressent ou qu’ils recherchent actuellement » et des « offres de prix attractives ». Pour ce faire, il faut communiquer certaines de ses informations personnelles aux marques, mais cela ne semble pas freiner 40 % des Français qui se disent disposés à les fournir pour recevoir des offres personnalisées. Toutefois, ce chiffre est à nuancer en fonction de l’âge. 47 % des jeunes de 25-34 ans sont plus enclins à se dévoiler pour bénéficier d’offres personnalisées, contre 34 % des 65-74 ans et 23 % des plus de 75 ans. Selon Alexandre de Chavagnac, directeur général de Tedemis, « pour que les Français acceptent d’être sollicités, il faut individualiser, personnaliser et rendre pertinentes les offres à l’instant T ». Cette étude met en lumière l’overdose des Français contre les « spams commerciaux »… sauf quand ils sont ciblés selon leur(s) désir(s).Contact : 01 55 74 52 37

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.