Zooms

Le secteur de la finance en quête d’une maturité digitale

22/06/2014

50% des entreprises du secteur de la finance utilisent déjà plusieurs solutions de marketing digital, pour accroître leur présence et leur notoriété en ligne. Ce chiffre devrait bondir pour dépasser les 70% d’ici la fin 2015.

Une enquête menée par le cabinet d’études IDC au cours du premier trimestre 2014, à la demande de Sitecore, éditeur de logiciels dans le domaine de la gestion de l’expérience client, révèle que la révolution digitale est déjà bien entamée dans le monde de la finance en France. Cette étude démontre que 50% des entreprises du secteur utilisent déjà une grande variété d’outils de marketing digital pour accroître leur présence et leur notoriété en ligne. Aux dires des responsables interrogés, cette tendance va se généraliser au cours des 18 prochains mois, au point de devenir centrale dans leur stratégie commerciale. Toutefois, l’enquête met également en évidence une maturité encore incertaine de la stratégie digitale des entreprises françaises du secteur de la finance. Ainsi, 34% des responsables interrogés n’apprécient le succès de leur stratégie digitale qu’en fonction du nombre de visiteurs sur leur site web, seuls 12% d’entre eux se concentrent sur la conversion de leurs visiteurs en clients, et seuls 2% ont uniformisé leurs objectifs marketing pour l’ensemble de leurs canaux. Autre enseignement important, les données d’analyse de trafic sont utilisées dans 46% des cas pour l’optimisation, d’abord pour les contenus (22%) mais seulement à 12% pour les conversions.

Les acteurs français du monde de la finance utilisent déjà une grande variété de techniques pour améliorer l’expérience de leurs clients dans le monde digital. En premières positions, l’automatisation d’actions tenant compte des comportements des visiteurs en ligne (20%), l’usage des outils d’intelligence client cross canal comme indicateur de revenus (17%).

Mais, d’après les personnes interrogées, seules 7% ont la possibilité d’obtenir une vue unique de leurs clients combinant les canaux online et offline. Globalement un tiers des entreprises interrogées utilisent simultanément jusqu’à sept techniques à la fois online et offline, pour améliorer l’expérience client, le plus souvent sur des outils différents qui ne communiquent que difficilement, voire pas du tout entre eux. L’adoption d’une plateforme capable de délivrer l’ensemble des fonctionnalités nécessaires à l’élaboration d’une expérience client cross-canal est donc toujours plus d’actualité.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.