Zooms

Les annonceurs ont-ils joué le jeu pour la Saint-Valentin ?

Alors que sur les réseaux sociaux, un grand nombre de marques se sont mis aux couleurs de la Saint-Valentin, que s’est-il passé du côté du petit écran ? Qui sont les annonceurs les plus présents ? ClickOn, spécialiste de l’optimisation publicitaire entre la TV et le Web, livre son analyse.

  • wilkinson

Le spécialiste des technologies de reconnaissance vidéo en temps réel Click On fait le point sur les actions des marques sur cette dernière Saint-Valentin. « La Saint-Valentin 2015 a été surprenante, assurent Baptiste Brunin et Pierre Figeat, co-fondateurs de ClickOn. Deux types d’annonceurs se sont opposés : les « traditionnels » qui trust les écrans TV tout au long de l’année et ceux qui ont tiré leur épingle du jeu avec parfois des approches sympathiques et originales comme Caprice des Dieux ou Wilkinson par exemple. Au final, la Saint-Valentin reste tout de même un mouvement « marronnier », mais dont l’originalité s’exprime de plus en plus sur les réseaux sociaux ».

Ainsi, deux types d’annonceurs ont adopté des stratégies média opposées. D’un côté, les annonceurs dits « traditionnels » (secteurs de l’alimentation (16,8 %), l’automobile (11,1 %), le parfum (8,2 %)) ont continué à investir pour cette période de l’année comme à leurs habitudes. De l’autre, des annonceurs ont saisi l’occasion pour communiquer en TV de façon plus ou moins inédite comme Caprice des Dieux, Wilkinson, Lindt ou encore Guerlain. Par exemple, Wilkinson a incité les téléspectateurs à déclarer leur flamme sur TF1 via un spot TV (réalisé par l'agence JWT) et un relai social (ces spots de 30 secondes les poussaient à poster des messages avec le hashtag #PourToiJeSuisPretA).

A noter également, des spots pour des marques de préservatif ont fait leur apparition à partir du 13 février sur les chaînes historiques ainsi que sur la TNT. Autre point d’analyse, du point de vue des chaînes TV : les annonceurs des secteurs en lien avec la Saint-Valentin ont principalement investi sur les chaînes historiques.

Dans le détail, les chaînes historiques diffusent principalement des publicités « Parfums », « Beauté » et « Mode », les chaînes de la TNT intègrent dans leur top 3 les « sites de rencontre ». Concernant les chaînes sportives, le contenu publicitaire diffusé alterne entre principalement « Parfums » et « Beauté », loin derrière arrivent les « Fleurs ».

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.