Zooms

Les consommateurs français plébiscitent le m-commerce pour la vente au détail

18/11/2014

D’après un rapport publié par App Annie et Kantar Retail, les téléchargements d'applications des 25 plus grands distributeurs français ont augmenté de près de 50 % par rapport à l’année dernière.

La fièvre des plateformes d'achat sur mobile bat toujours son plein en France, où les téléchargements dans les App Stores prennent progressivement le pas sur les visites en magasin. Le nouveau rapport d’App Annie, spécialiste d'analyse du marché des applications mobiles, et Kantar Retail, cabinet-conseil international spécialisé dans l'étude des comportements d'achat et de vente au détail, met en évidence le potentiel croissant du mobile pour les distributeurs désireux d'enrichir l'expérience de shopping de leurs clients. Intitulé « Grande distribution et applications mobiles en France », le rapport révèle que les 25 premières applications des plus grands distributeurs en France ont enregistré près de 50 % de téléchargements en plus par rapport à l'année dernière. Ceci dépasse la croissance globale du marché, les téléchargements iOS et Google Play combinés n'ayant augmenté que d'environ 20 % en France entre le 3è et le 4è trimestre 2013. Toutefois, si la plupart des grands distributeurs profitent davantage des opportunités offertes par les smartphones avec les App Stores Google Play et iOS, ce rapport souligne que l'iPad reste encore un marché relativement peu exploité, puisqu'il ne totalise que 20 % de l'ensemble des téléchargements iOS. D'autre part, ces recherches montrent une nette préférence des consommateurs français pour les applications d'achat à distance qui offrent une expérience de shopping complète, allant du simple lèche-vitrine virtuel à l'achat final, plutôt que les applications destinées à enrichir l'expérience en magasin. Pour Steve Mader, directeur des études de comportements dématérialisés chez Kantar Retail, « ce ne sera pas facile pour les détaillants car les technologies mobiles créent une complexité accrue pour les modes d'achats proposés, avec autant d'opportunités différentes de perturber la fidélisation de la clientèle. En outre, les détaillants physiques classiques s'exposent à une concurrence féroce de la part de ceux qui font la part belle au dématérialisé ou qui privilégient le médium mobile. » Pour preuve : Alors qu’ Amazon, n'est que le 24e plus grand distributeur en France, ce dernier domine largement le classement des applications.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.