Zooms

Les Français et l’intelligence artificielle : une relation complexe

Etude / 18 décembre 2018

La marque de smartphones Huawei a cherché à sonder les Français sur le sujet de l’intelligence artificielle à travers une étude en ligne. Premier constat : 33% des Français savent exactement ce qu’est l’IA, 49% n'en ont qu'une idée assez vague et 14% en ont déjà entendu parler mais ne savent pas ce qu'est l'IA. Passage en revue des résultats de cette grande enquête avec Ipsos.  

Entre craintes et enthousiasme 

Selon la définition consacrée, l'intelligence artificielle (IA) est « l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence » [1]. Mais pour le grand public, tout n'est pas aussi évident.

Commandée par Huawei, une enquête en ligne d’Ipsos vient d'être menée. Elle met en lumière les connaissances, mais aussi les préjugés, attentes ou a priori suscités par l'intelligence artificielle auprès des utilisateurs. Il ressort que plus de 9 Français sur 10 (96% des personnes interrogées) ont entendu parler de l'IA et 56% des personnes qui connaissent vaguement ou avec précision l'IA la perçoivent comme une opportunité.

« Une avancée technologique qui fait naître chez les Français un sentiment ambivalent, entre optimisme et inquiétude. L'intelligence artificielle est à la fois perçue comme pouvant permettre d'alléger et de simplifier certaines tâches quotidiennes, mais dont l'opacité de fonctionnement suscite des craintes », explique l’enquête. La crainte de la déliquescence des liens humains (51%) figure parmi les inquiétudes les plus répandues chez les Français.

Un concept méconnu des Français 

Ces craintes ne sont pas le propre de l'intelligence artificielle mais sont majoritairement liées aux nouvelles technologies dans leur ensemble. S'agissant spécifiquement de l'intelligence artificielle, l'étude fait ressortir que 49% des Français en ont déjà entendu parler mais n'en ont qu'une idée assez vague. Ils sont même 14% à en avoir entendu parler mais ignorer totalement ce que c'est.

Parmi les 33% de Français qui savent exactement ce qu'est l'IA, 66% d'entre eux estiment qu'elle constitue une opportunité contre 56% de l’ensemble des connaisseurs de l’IA (vaguement ou avec précision), ce qui tend à montrer que meilleur est le degré de connaissance de l'IA, plus grande est la confiance en cette technologie.

L’intelligence artificielle simplifie le quotidien

Malgré cette méconnaissance et les préjugés au sujet de l'intelligence artificielle, il demeure qu'elle apparaît aux yeux des personnes interrogées comme une intéressante source de bénéfices quotidiens. Ainsi, l'IA permet de « déléguer des tâches sans intérêt afin de gagner du temps », mais aussi d'accéder « plus rapidement aux informations recherchées pour environ 1/3 des personnes interrogées ». Près d'un Français sur 3 évoque aussi les possibilités « d'optimisation de la consommation énergétique ».

 

De manière générale, l'intelligence artificielle est perçue comme un outil de simplification permettant un gain d'efficacité et de rapidité. Qu'ils en aient conscience ou non, les Français sont déjà nombreux à utiliser les fonctionnalités de l'intelligence artificielle au quotidien : 22% d'entre eux définissent leurs trajets en fonction des recommandations d'une IA et 18% se sont déjà adressés au service client d'une entreprise via un chatbot.

Certaines potentialités suscitent également le désir des Français. Ainsi, 41% montrent de l'intérêt pour le suivi de sa santé via des technologies utilisant l'IA (prédictions des maladies, diagnostics..) et plus d'1 sur 3 (35%) serait prêt à leur confier la gestion de leur domicile (domotique, système de surveillance à reconnaissance faciale..).  

Un progrès signe d'avenir

L'étude fait également ressortir que plus un utilisateur est familier de l'IA, plus il est enthousiaste face à ses possibilités et en perçoit les bénéfices. Les résultats tendent à montrer que l'intelligence artificielle véhicule l'idée d'un progrès technologique positif : près de 6 Français sur 10 (59%) considèrent que « s’opposer au progrès technologique, c’est vivre dans le passé ».

Près de la moitié des Français (49%) estime qu’à l’avenir, la technologie va résoudre beaucoup de problèmes insolubles aujourd’hui.

 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.