Zooms

Les Français redonnent du crédit à la parole des entreprises

21/05/2014

Selon l’édition 2014 de l’Observatoire de l’Authenticité Makheia – Occurrence, les Français font de nouveau confiance aux entreprises. Explications en détails.

Jamais depuis quatre ans la parole de l’entreprise n’a été à ce point bien jugée. C’est ce que constate l’édition 2014 de l’Observatoire de l’Authenticité Makheia – Occurrence. En

2014, pour s’informer sur les entreprises, les Français font autant confiance au « média entreprise » (39%, +9 points par rapport à la dernière vague) qu’à la télévision (40%, +2 points), mais toujours derrière la radio (56%, +2), la presse (55%, +2) et Internet (52%, -2). Dans ce palmarès qui place Free, Google et Apple sur le podium de l’authenticité, Free (+18 points) et Renault (+16 points) font un bond en avant par rapport à l’année dernière. A l’inverse, Google (-7 points), premier l’année dernière, marque le pas. Les conclusions de l’étude indiquent par ailleurs que le Top 10 de l’authenticité intègre ainsi des entreprises qui s’expriment de façon régulière et qui font partie du quotidien des Français. Un bémol cependant. En effet, les résultats restent en demi-teinte sur plusieurs aspects. Les actifs français sont toujours une majorité à se dire sceptiques quand les entreprises communiquent sur leurs actions en matière de développement durable (58%) ou encore sur leurs résultats financiers (53%). Par ailleurs, ils sont une minorité à estimer que le discours des entreprises est globalement crédible (39%, + 4 points par rapport la dernière vague), fiable (33%, +4), sincère (24%, +5) et transparent (16%, +6). Cependant, quand on leur parle du discours de leur propre entreprise, ils sont beaucoup plus enclins à le juger positivement (crédible pour 58%, fiable pour 55%, sincère pour 48% et transparent pour 42%). Enfin, pour se faire une opinion sur les entreprises à travers les médias sociaux, les actifs français font confiance aux bloggeurs / experts (à 53%), mais beaucoup moins à ce que disent les entreprises sur les réseaux sociaux (25%) ou même sur leur site Internet (39%). Cependant, les jeunes générations (20-30 ans) semblent plus ouvertes à ce type de communication, accordant pour 50% leur confiance à ce que disent les sites Internet des entreprises et 35% à leurs contributions sur les réseaux sociaux. 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.