Zooms

Les recettes publicitaires toujours en baisse

30/09/2013

L’IREP et France Pub ont présenté vendredi les derniers chiffres en valeur nette des recettes des médias et des dépenses de communication des annonceurs. Des résultats en baisse, une fois encore.

Au premier trimestre 2013, les recettes publicitaires nettes des médias (médias historiques, internet, mobile, courrier publicitaire et imprimés sans adresse) ont enregistré, selon l’Institut de recherches et d’études publicitaires (IREP), une baisse de 4,6 %, qui représente une valeur de 6 007 millions d’euros. À titre de comparaison, le marché publicitaire avait baissé de 3,1 % au 1er semestre 2012. En dehors des médias digitaux, les recettes de toutes les grandes familles de médias sont en décroissance : télévision (-6,6 %), cinéma (-22,4 %), quotidiens nationaux (-11,0 %), quotidiens régionaux (-6,1 %), presse hebdomadaire régionale (-4,6 %), magazines (-9,0 %), presse spécialisée (-12,0 %), presse gratuite (-9,1 %), radio (-1,4 %), publicité extérieure (-1,3 %), courrier publicitaire (-8,5 %), imprimés sans adresse (-4,2 %). À souligner la bonne performance de l’affichage transport (+2,5 %) et plus globalement l’activité digitale de la publicité extérieure qui a plus que doublé par rapport au 1er semestre 2012 : +102,2 %.
Dans ce contexte, l’IREP pronostique, pour l’année 2013, une diminution de 3 % pour les recettes publicitaires de l’ensemble des médias et de 4 % pour les médias historiques. France Pub prévoit une baisse de 2,5% des dépenses pour les médias historiques et internet. Les prévisions sont également mauvaises pour le marketing direct (-5,3 %) et annuaires, promotions, PLV et événementiel (-2,0 %).
Pour découvrir l’ensemble des résultats, rendez-vous sur le site de l’IREP www.irep.asso.fr.
Contact : 06 15 73 41 26

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.