Zooms

Les réseaux sociaux : un moteur du business de demain

11/03/2014

L’agence Idaos dévoile la 2è édition de son baromètre « Des médias sociaux au social business ». Premier constat : si les réseaux sociaux sont prisés par les entreprises, ces dernières ne voient pas encore l’impact de ces outils sur leurs ventes. 

91% des entreprises considèrent la digitalisation de leur entreprise comme un objectif stratégique pour ces deux prochaines années et 72% d’entre elles intègrent déjà les médias sociaux dans leur stratégie. C’est ce que révèle le 2è baromètre de l’agence conseil Idaos intitulé « Des médias sociaux au social business ». L’étude souligne également que l’on assiste bien à une lame de fond des médias sociaux que les entreprises ne peuvent éluder : moins de 6% y voient d’ailleurs un phénomène de mode, transitoire. Les médias sociaux sont de plus en plus perçus comme un canal de business efficace pour la communication (90%) et pour les ventes (54%), et en progrès sur tous les plans du marketing. Pour 53% des répondants, ils seront l’un des moteurs du business à l’avenir. « Les médias sociaux font déjà partie du mode de vie des consommateurs, ils sont en train de devenir un mode de business pour les entreprises, constate Franck Perrier, fondateur d’Idaos. Facebook, LinkedIn ou Twitter ont d’ailleurs pris le virage de la publicité payante et il est de moins en moins possible pour une entreprise d’y être visible sans payer. »

Peu d’impact sur les ventes 

Reste que l’impact des médias sociaux sur les ventes reste encore faible : 21% des entreprises ne les jugent pas du tout probant sur l’acte d’achat et 47% peu probant car trop avant-gardiste pour leurs clients ou prospects. Si les réseaux sociaux professionnels sont depuis l’origine davantage utilisés pour recruter que pour conquérir de nouveaux clients, près d’une entreprise sur deux utilise LinkedIn ou Viadeo pour prospecter. Ainsi, les entreprises les utilisent pour mettre en valeur leurs offres (11%), identifier et contacter des prospects (25%) ou uniquement identifier des prospects (12%). Pour 93% des dirigeants, la gestion de l’e-réputation est un enjeu important pour leur entreprise. Cependant, une entreprise sur deux avoue ne pas la mesurer et plus d’une entreprise sur deux également ne sait pas gérer les crises. Contact : 06 09 84 01 08

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.