Zooms

Les vidéos publicitaires sur mobile en plein boom

Digital / 15/03/2015

Un rapport d’Ooyala montre que les PC sont toujours en première position dans la monétisation de la publicité vidéo. Mais les smartphones arrivent en seconde place parmi les appareils numériques alors que le visionnage sur mobile atteint un tiers du visionnage total en ligne.

  • vidéo

 

 

 

Alors que les mobiles deviennent une forme principale de consommation de vidéos (les mobiles et tablettes ont affiché un taux de croissance record ce dernier trimestre 2014, atteignant 34% de tous les visionnages de vidéo en ligne), les impressions publicitaires commencent à suivre. Les données sur le marché européen comprises dans le rapport de Videoplaza, spécialiste de l’ad-serving vidéo récemment acquis par Ooyala, indiquent que pour les diffuseurs et les éditeurs, les mobiles ont, après les PC fixes, connu la plus forte croissance d’impressions publicitaires sur le quatrième trimestre 2014.

 

En décembre 2014, 35% de toutes les impressions publicitaires en ligne pour les éditeurs européens provenaient de mobiles, soit plus du double de la part des tablettes (14%) et proche de la part des PC fixes (51%). D'autre part, les chaines de télévision ont vu 12% de leurs impressions publicitaires provenir à la fois des mobiles et des tablettes, les PC occupant la part la plus importante à 76%.

 

Pression publicitaire : des différences en fonction du terminal

 

Avec cette croissance des impressions publicitaires mobiles, le rapport met en lumière les opportunités pour les fournisseurs de contenu d'augmenter la pression publicitaire sur tous les appareils, en particulier alors que les mobiles et les tablettes deviennent les supports de plus en plus privilégiés pour le contenu au format long (d'une longueur supérieure à 10 minutes).

 

Au quatrième trimestre 2014, les utilisateurs de tablettes avaient le plus fort engagement par rapport à tous les autres appareils, passant 70% de leur temps à consulter du contenu au format long. Les utilisateurs sur mobiles partagent leur temps équitablement entre les contenus à format court et format long, respectivement 54% et 46%. Selon l’étude, les fournisseurs de contenu doivent penser à augmenter les placements publicitaires « mid-rolls » à mesure que les utilisateurs démontrent un plus fort engagement sur ces supports.

 

 

 

 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.