Zooms

Marché publicitaire en France : une faible croissance pour 2017

Etude / 15/06/2017

IPG Mediabrands vient de livrer les résultats de sa dernière étude MAGNA sur les recettes du marché publicitaire dans le monde. En France, le marché publicitaire affichera une faible croissance en 2017 (+0,4%), entièrement captée par les médias numériques. Dans le monde, la croissance sera modérée (+3,7%) après une année 2016 record.

 Principaux enseignements

 

  • En France, Magna prévoit que les recettes publicitaires nettes seront stables en 2017 : +0,4% à 10,7 milliards d'euros.
  • Cette stabilité apparente résultera d'une baisse de 200 millions d'eurosdes recettes des médias traditionnels (-3% à 6,9 milliards d'euros), tandis que les recettes publicitaires en ligne vont croître de +8%pour atteindre 3,8 milliards d'euros (36% du total des recettes).
  • Au niveau mondial, les recettes publicitaires des médias vont croître de+3,7%à 505 milliards de dollars cette année. La croissance moyenne en Europe occidentale sera de +2,8% (contre 4% en 2016).
  • On note un ralentissement du marchémondial et européen par rapport à 2016- qui a affiché un taux de croissance record de +5,9% -, et que Magna avait par ailleurs prévu dans ses précédentes prévisions. Ce ralentissement est d'abord dû à un effet de comparaison lié à l'absence d'événements cycliques majeurs en année impaire : en 2016, par contre, les Jeux de Rio, l'Euro de football en France et les élections américaines avaient ajouté +1% à +2% à la croissance des dépenses publicitaires selon les pays. Il faut également noter, pour 2017, l'impact négatif du « Brexit » sur la croissance économique au Royaume Uni et un ralentissement de la croissance aux Etats-Unis.
  • Les médias numériques ont désormais surpassé la télévision linéaire, pour devenir la 1ère catégorie de média en termes de recettes publicitaires(40% des recettes mondiales). Au sein des médias numériques, la majorité des recettes publicitaires (54%) est désormais générée par les impressions et clics sur les terminaux mobiles. Les recettes publicitaires de la télévision baisseront (‑1%) pour la première fois depuis 2009.

 

 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.