Zooms

Mondial 2014 : la match se jouera aussi sur le terrain des réseaux sociaux

09/06/2014

A quelques jours du lancement officiel de la Coupe du monde de football, cinq millions de Français envisagent de commenter les matchs sur les réseaux sociaux, selon une enquête menée par L’Argus de la presse, Ipsos-Steria et Aura Mundi.

L’Argus de la presse, Ipsos-Steria et Aura Mundi présentent les résultats de leur enquête sur l’usage des réseaux sociaux à l’occasion du Mondial de football 2014. Premier constat : la compétition, qui intéresse près d’un français sur deux, engagera plus de cinq millions de commentateurs français sur le terrain des réseaux sociaux. En effet, 20% des personnes qui suivront le mondial envisagent de commenter les matchs sur les réseaux sociaux. 

62% de la population française âgée de 15 ans et plus est inscrite actuellement sur Facebook, 32% sur Google+ et 17% sur Twitter. Selon l’étude, il faudra observer l’usage des plus jeunes qui seront les plus friands de ces « commentaires 2.0 » : 30% des moins de 35 ans ont l’intention de commenter les matchs sur les réseaux sociaux.

« Pour la Coupe du monde au Brésil, il est déjà acquis que les réseaux sociaux vont jouer un rôle de premier plan, assure Olivier Cimelière, directeur associé de l’agence de communication Wellcom et auteur du Blog du Communicant. La tendance était déjà forte lors des derniers Jeux Olympiques d’été et d’hiver avec les marques qui ont mené de nombreuses opérations promotionnelles mais aussi les journalistes qui n’hésitaient pas à raconter les coulisses de l’événement, photos à l’appui ».

 Donnant du crédit aux craintes récentes de Didier Deschamps quant à l’utilisation des réseaux sociaux par les joueurs de l’équipe de France, près de deux millions de français (8% des personnes intéressées par le Mondial) s’abonneront à un compte d’une équipe et 1,5 millions (5%) au compte d’un joueur de foot à l’occasion du Mondial. « Pour les acteurs sportifs, c’est un moyen puissant de toucher directement leur public et leurs fans en communiquant des informations sur leur vécu de la compétition, analyse Olivier Cimelière. D’ailleurs, trois joueurs de l’équipe de France, (Paul Pogba, Mathieu Debuchy et Karim Benzema) viennent d’ouvrir un compte Twitter officiel. Pour leurs sponsors comme pour leur réputation personnelle, les réseaux sociaux deviennent incontournables et contournent en partie le filtre médiatique classique ». 

Les résultats de l’enquête montrent par ailleurs que les réseaux sociaux restent centrés sur le commentaire, les médias traditionnels conservant logiquement leur statut de médias d’information aux yeux des sondés. Pour la grande majorité des Français (76%), les « médias traditionnels » (presse, radio, TV) restent le moyen privilégié pour s’informer sur le Mondial de foot. A l’heure du digital, les médias online (les sites médias, les blogs ainsi que les pure-players) seront préférés par 21% des personnes qui suivront le Mondial 2014.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.