Zooms

Plus d’un tiers des Français tentés par l’économie collaborative

11/06/2014

41% des Français sont disposés à louer leurs objets personnels afin de bénéficier de revenus additionnels. Une tendance partagée par la plupart des sondés à l’échelle mondiale selon une étude Nielsen.

Plus d'un tiers (41%) des consommateurs français sont prêts à partager ou à louer leurs biens personnels, selon une nouvelle étude réalisée par Nielsen. L’étude révèle que si le phénomène est significatif chez nos compatriotes, ces derniers restent plutôt à la traîne, derrière la moyenne européenne de 54% et le score de 68% observé à travers le globe. En Europe, ce sont les pays du sud qui sont les plus disposés à utiliser ce système d’économie de partage, devant l'Europe du Nord et les pays de l'Est. Si les pays occidentaux semblent moins disposés au partage, les répondants d'Asie-Pacifique sont les plus réceptifs avec 78% de personnes prêtes à partager leurs possessions et 81% susceptibles de louer celles des autres. En Amérique Latine et au Moyen-Orient / Afrique, respectivement 70% et 68 % des sondés sont disposés à partager leurs biens personnels tandis que 73 % et 71% sont prêts à louer les produits des autres.

« La popularité de l'économie de partage est due à une combinaison de trois facteurs, explique Sébastien Monard, directeur marketing et communication Nielsen France. Une nouvelle vague d'entrepreneurs du web, des internautes de plus en plus à l’aise pour partager leur vie en ligne et le besoin croissant de gagner ou d’économiser de l'argent en raison de l'environnement économique et financier. »

Pour les personnes qui souhaitent louer leurs biens personnels, les plus répandus sont les services/cours (19%), les outils électriques (15%), les voitures et vélos (11%). Une personne sur dix est prête à louer sa maison, ses articles ménagers ou même ses vêtements. « L’économie de partage s’annonce comme une révolution économique majeure et peut avoir un impact important sur les entreprises traditionnelles », affirme Sébastien Monard. Le revenu ainsi gagné par les consommateurs devrait dépasser 3,5 milliards de dollars cette année, avec une croissance supérieure à 25% selon Forbes. Avec pour conséquence une gronde croissante d’hôtels et sociétés de taxis dans de nombreuses villes contre les services issus de l'économie collaborative.

A noter que les Français en ligne sont plus enclins à céder leurs propres possessions qu’à louer celles des autres. Près de trois personnes sur dix (29%) se déclarent prêtes à louer des produits / services dans des communautés de partage en ligne, contre 44% des Européens et deux tiers (66%) de la population mondiale.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.