Zooms

Quelles sont les habitudes des consommateurs face à l’innovation ?

Etude / 30/08/2016

Catalina et Ipsos révèlent les habitudes 
des consommateurs français face à l’innovation. A retenir notamment que près de 3 Français sur 4 découvrent une innovation en magasin et que 40% des acheteurs d’une innovation n’achetaient pas la marque auparavant.

  • étude

Ipsos et Catalina lancent une étude qui décrypte le comportement des consommateurs et l’adoption des innovations par les foyers français. Premier constat : 71% des consommateurs découvrent une innovation en magasin vs 54% à la télévision. Mass media par excellence, la télévision est souvent plébiscitée par les marques, malgré l’investissement massif qu’elle représente. Pour autant, les campagnes TV ne sont pertinentes que lorsque le nouveau produit est référencé au niveau national, ce qui demande parfois plusieurs mois d’attente. Ipsos confirme que le magasin reste le principal point de contact entre une innovation et ses futurs consommateurs.

Autre enseignement : 40% des acheteurs d’une innovation n’achetaient pas la marque auparavant.
L’innovation est un levier de recrutement considérable pour la marque. Cibler les profils captifs à l’innovation reste la meilleure solution pour partir à la conquête de nouveaux clients, au-delà du cercle des adeptes de la marque. Parfois l’aura et la force de la marque ne suffisent pas pour attirer les consommateurs vers un nouveau produit.

Enfin, seuls 9% des essayeurs ré-achètent 3 fois une innovation 1 an après son lancement. Le potentiel de réachat doit être pris en compte dans toute stratégie de lancement. Un démarrage réussi ne suffit pas pour garantir la pérennité du produit en linéaire : il est indispensable d’installer l’innovation dans les habitudes d’achat des shoppers sur le long terme, selon l’étude.

1
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


One thought on “Quelles sont les habitudes des consommateurs face à l’innovation ?

  1. Tilt
    09/09/2016 à 16:36

    L’innovation fidélise, l’innovation recrute, l’innovation mobilise. Tilt ideas partage 2 interrogations avec ses clients : 1/ à l’heure du big data, comment se fait il qu’aussi peu d’entreprises aient qualifié et identifié leurs early adopters? 2/ en interne, plutôt que de parler innovation (qui est excluante ) pourquoi ne pas lui préfèrer le terme Q.I (qualité d’initiative)?