Zooms

Télévision : le monde entier en raffole

28/03/2014

L’étude « Une Année de Télévision dans le Monde » réalisée par Médiamétrie Médiamétrie constate une appétence croissante pour la télévision partout dans le monde, portée par un large choix de chaînes ainsi que des innovations technologiques et éditoriales.

En 2013, les téléspectateurs du monde ont regardé chaque jour la télévision 3 heures 14 par personne. Il s’agit de la deuxième meilleure durée d’écoute mondiale historique, après 2012 marquée par un record de 3 heures 17 quotidiennes grâce aux grands événements sportifs. C’est ce que révèle l’étude « Une Année de Télévision dans le Monde » réalisée par Médiamétrie. Selon l’institut, une offre croissante de chaînes ainsi que les mutations technologiques stimulent ce goût de plus en plus marqué du public pour la télévision. Par exemple en Espagne, l’offre élargie – toutes les chaînes excepté les leaders historiques – représente aujourd’hui 51,8 % de l’audience ; elle était de 0,6 % en 1993.

Le public possède par ailleurs des téléviseurs de plus en plus perfectionnés et s’équipe de nouveaux écrans sur lesquels il peut regarder les programmes TV : au Royaume-Uni, 23,5 millions de smartphones et 13,9 millions de tablettes se sont vendus en 2013.

Quel que soit l’écran, le public regarde aussi les programmes de télévision en différé ou en télévision de rattrapage. Au Royaume-Uni, la part de la consommation différée dans la durée d’écoute culminait à près de 12 % en décembre 2013. En Suède, 436 000 personnes ont regardé sur internet un épisode de la série jeunesse Julkalendern, soit près d’un tiers de l’audience totale du programme sur TV et sur Internet.

Les mesures d’audience évoluent pour refléter ces nouveaux usages. 22 pays mesurent le visionnage en différé et 9 pays mesurent la télévision sur écran d’ordinateur. En 2013, la Suisse, la Norvège et le Danemark sont les premiers pays à avoir adopté un panel unique TV + Internet et intégré la consommation TV sur ordinateur à leurs audiences TV de référence. Une dizaine d’autres pays dont la France devraient adopter cette convention d’ici 2015. Contact : 01 47 58 97 55 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.