Zooms

Traiter et partager les données sensibles des internautes : les conseils de iotec au secteur Adtech

Tribune d'expert / 13/07/2018

À la suite de nombreux piratages et scandales autour de l’utilisation des données, qui ont ébranlé certains des plus grands noms, la confiance dans le secteur publicitaire est à son plus bas niveau. Les marques réclament de plus en plus de transparence et de contrôle. iotec, la plateforme d’achat média éthique et transparente, partage quelques conseils précieux pour préserver sa marque de mauvaises expériences d’affichage de ses publicités. 

 

  1. Stop au ciblage psychologique 

Le ciblage publicitaire devrait toujours être large et jamais à un niveau personnel à moins d’un consentement explicite. Beaucoup de tactiques de ciblage existent, mais l'une des plus inconfortables est le ciblage psychologique. En suivant les résultats et en regardant les audiences à une échelle de masse, il est possible de déterminer la manière de personnaliser le contenu pour chaque consommateur.

Les marques doivent penser aux consommateurs en optant pour des stratégies éthiques et en se concentrant pour proposer la meilleure expérience client. Que penser d’un magasin qui suivrait un visiteur pendant 30 jours après son passage dans la boutique, pour essayer de lui vendre le produit ? La clé est de créer une bonne expérience client et un sentiment positif et de confiance dans votre marque.

  1. Éviter les pop-ups et les fenêtres publicitaires intrusives

Les pop-ups et les fenêtres publicitaires intrusives ne devraient en aucun cas être autorisés. Certains éditeurs n’hésitent pourtant pas y avoir recours alors qu’un sondage réalisé par Odoxa révélait que les fenêtres pop-up suscitent l’agacement de 9 Français sur 10.

Il faut dénoncer les mauvaises pratiques pour espérer voir des changements réels et rétablir la confiance des consommateurs.

La plupart de consommateurs ne comprennent pas la manière dont ils sont ciblés et donc ils se tournent de plus en plus vers les bloqueurs de publicité pour empêcher toute publicité, quelle qu'elle soit. Le récent scandale, dans lequel Facebook a été impliqué avec Cambridge Analytica, prouve le mépris manifesté à l'égard des données personnelles des consommateurs qui commencent à découvrir le manque de transparence qu'ils ont sur la façon dont leurs données sont utilisées.

Pas étonnant que la confiance dans la publicité n'ait jamais été aussi faible, il est temps de faire quelque chose pour que cette perception change.

  • Vérifier l’affichage des annonces 

Des solutions existent, en temps réel, pour rendre compte de la qualité du contenu à côté duquel une annonce apparaît. Les plateformes d'achat publicitaire proposent leurs propres filtres bloquants, par défaut, tout " contenu à problème connu ", et certaines d'entre elles ajoutent des filtres fournis par des tiers.

Les marques peuvent également indiquer la liste des sites auxquels elles veulent bien être associées et exiger la transparence des placements de leurs partenaires.

La Blockchain pourrait être, à l’avenir, une solution performante pour offrir aux marques une transparence totale sur leurs transactions d'achat de médias programmatiques. Mais pour l’heure cette technologie n’est tout simplement pas prête. Il existe aujourd'hui des solutions évolutives et prêtes à être commercialisées. Tout ce dont les marques ont besoin, c'est d'avoir accès aux données entourant leurs achats médias et d'un endroit où les mettre.

Tous les acteurs clés du secteur écrivent ou exploitent les données qu’ils peuvent demander à leurs fournisseurs. Si ce dernier est fiable, il devrait être en mesure de les fournir.

 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.