Zooms

Wibbitz révèle les tendances de consommation de vidéo des internautes

Etude / 1 février 2018

Les personnes interrogées préfèrent les tutoriaux de moins d’une minute, les contenus informatifs et éducatifs, tout comme les démonstrations produits. Et la moitié d’entre eux ont augmenté leur consommation de vidéos en 2017. C’est, entre autre, ce que révèle l’étude de Wibbitz.

Wibbitz, la plateforme spécialisée en création de vidéo automatisée grâce à l’intelligence artificielle, vient de dévoiler les résultats de sa dernière étude « Vidéo pour les marques – Tendances des contenus », analysant où et comment les consommateurs regardent de la vidéo et quel type de contenus ils préfèrent.

Fin 2017, Wibbitz a interrogé plus de 1000 personnes afin de tester différents types de contenu vidéo : tutoriaux, éducation, information, démonstration produit, tests et témoignages.

Les tutoriaux arrivent en première position avec 51% d’approbation, résultat qui reflète la valeur ajoutée et la possibilité d’exploiter l’information par les consommateurs, élément clé du brand content. Ce chiffre confirme également que la vidéo est un format qui devient primordial dans la communication avec les consommateurs et qui peut réduire significativement les activités d’un service support.

Les autres résultats de l’étude soulignent l’importance pour les marques de développer en 2018 une stratégie vidéo multiplateformes :

  • 65% des sondés interagissent avec une vidéo via le partage, le like ou les commentaires, dont 10% le faisant à chaque vidéo visionnée.
  • Plus de 40% des Millenials et de la Génération X interrogés citent Facebook comme étant la plateforme favorite pour la vidéo. Et plus de 50% des Millenials placent Snapchat en second alors que 30% de la Génération X sondés mettent Instagram en second
  • Les terminaux mobiles sont les plus utilisés pour regarder la vidéo (31%), devant l’ordinateur (26%) et les appareils de streaming (25%).
  • 38% des personnes interrogées préfèrent les formats courts (moins d’une minute), ce qui doit inciter les marques à développer des vidéos plus courtes et plus engageantes.

« Dans les années qui viennent, la majorité du trafic internet sera constitué de flux vidéo, explique Zohar Dayan, CEO et co-fondateur de Wibbitz. En conséquence, il est primordial de comprendre où et comment les consommateurs visionnent ce contenu, en plus des formats qu’ils préfèrent. Ainsi, les entreprises sont mieux armées pour développer des contenus engageant et de qualité. Les résultats de cette étude démontrent que le futur du storytelling en ligne est dans la vidéo, non seulement pour les médias, mais aussi pour les marques. Cela représente un choix stratégique pour les entreprises qui recherchent de nouveaux canaux pour se connecter et interagir avec leurs consommateurs. »

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.