Trajectoires

Chris Riat

25/05/2016

Chris Riat, Directeur marketing France Johnson & Johnson Business beauty

2001

Passé les étapes bac D, puis DESS finances, Chris Riat décroche son premier job dans un laboratoire pharmaceutique américain. Fonction contrôle de gestion. Mais le marketing commence à le démanger. Ce qui le conduit cette année-là à rejoindre Pfizer. « On évoluait dans le secteur OTC (produits de santé vendus sans ordonnance) et la dimension marketing était importante parce qu’il fallait s’adresser directement au consommateur », observe-t-il. Il passe donc de la finance à la direction des ventes, pour travailler sur la stratégie commerciale en pharmacies.

 

2007

La cession de l’activité OTC de Pfizer à l’Américain Johnson & Johnson lui permet de rallier la bannière US en intégrant la direction marketing de J&J. Ce qui le conduit à émigrer à Londres pour développer des nouveaux produits au sein de la branche des substituts nicotiniques...

 

2012

Il opère son retour en France sur le marketing de la marque Actifed, puis fait évoluer son champs de responsabilités à l'ensemble de la branche OTC, soit un business de 130M$.

 

2015

Johnson&Johnson lui confie la direction marketing de sa branche Beauté. Un portefeuille qui comprend LPM (Le Petit Marseillais), Neutrogena, ROC, Vendôme… Un marché très observé puisque la France est le 2e marché mondial de l’activité beauté de J&J après les États-Unis. Ce qui justifie une équipe marketing de 21 personnes, structurée en trois pôles : la dermocosmétique, LPM et Neutrogena. Le tout sur des circuits de distribution variables, puisque certaines marques (LPM) ne sont présentes qu’en grande distribution, d’autres (Biafine et ROC) en circuits sélectifs. Au total, un CA de 240 M$, soit 50% du business global de J&J Consumer en France.

1
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


One thought on “Chris Riat

  1. JPR
    08/06/2016 à 12:50

    Un excellent parcours professionnel dans une grande multinationale.
    Bravo à Chris et bonne continuation pour son évolution de carrière.