Zooms

ANAé : le marché de l’événement de plus en plus tendu

29/09/2014

ANAé : le marché de l’événement de plus en plus tendu Trois agences sur quatre sont systématiquement mises en compétition, selon le baromètre de l’ANAé. Un chiffre bien supérieur à celui relevé six mois plus tôt (41% des agences).

76% des agences déclarent être mises systématiquement en compétition, révèle le Baromètre de l’Association des agences de communication événementielle, l’ANAé (enquête réalisée entre le 8 et le 22 septembre 2014 auprès des agences de l’ANAé). Un chiffre nettement renforcé par rapport à la même étude présenté il y a six mois (41%). 34% des agences sont reconduites régulièrement sans appel d'offres, 27% sont remises en compétition tous les X années. L’ANAé note également que 32% travaillent dans le cadre d'un contrat cadre (sur plusieurs années). Autre enseignement de l’étude : le new biz représente en moyenne 7% de la marge brute des agences en 2014. En terme de recrutements, elles sont 51% à avoir procédé à des recrutement depuis mars. Ces emplois sont dans 62% des cas des créations de postes. En se projetant, seuls 46% des répondants pensent encore recruter dans les six prochains mois. Le classement par typologie d'événements traités par les agences ANAé ayant répondu au baromètre laisse apparaître en pôle position les événements internes qui devancent les activités de communication externe ; les événements grand public sont sur la 3è marche du podium devant l'incentive. Sur le point des destinations (hors France), les agences adoptent un large choix dans les pays avec 26 pays ou villes cités. L’Europe concentre 50 % des destinations dans lesquelles les agences ont réalisé leurs trois plus grosses opérations depuis le mois mars ou prévoient d’utiliser dans les six prochains. En tête l’Espagne, l’Italie et la Grèce. Sur le choix des destinations long-courrier, les Etats-Unis se positionnent en haut du classement avant l’Asie, qui avec la Thaïlande et la Malaise occupe la 2è position. Ensuite, entrent en scène le Brésil, Cuba et le Panama. Sur le continent africain, une faible proportion des opérations en Afrique noire (Afrique du Sud) est enregistrée. Pour les pays du Maghreb, le Maroc arrive en tête avant la Tunisie. Pour les pays du Golf, une seule opération à Dubaï a été mentionnée sur les 100 opérations répertoriées. Enfin, dernier enseignement de ce baromètre, les agences de l'ANAé ayant répondu investissent à 80% d'entre elles dans des activités connexes et complémentaires à l'événement pur. En tête, les activités digitales, la création d’événements propriétaires et le marketing des services. 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.