Zooms

Investissements publicitaires 2013 : la presse en mauvaise posture

09/01/2014

D’après l’institut Kantar Media, les investissements publicitaires de la télévision et de la radio ont progressé sur l’année 2013. La presse a de son côté subi l’effet inverse.

Deux principaux constats sortent de l’étude dévoilée par Kantar Media sur les indicateurs avancés du marché publicitaire des médias en 2013. D’une part, la TV (+8 %) et la radio (+7,4 %) ont connu une progression des investissements publicitaires bruts par rapport à 2012. D’autre part, la presse a vu ses investissements publicitaires baisser de 3,4 %. Explications en détail. En radio, sur l’ensemble de l’année 2013, ce média enregistre +7,4 % de recettes brutes. Les stations généralistes enregistrent une croissance à deux chiffres de leurs recettes brutes (+10,6 %). Dans un même temps, tous les indicateurs sont positifs pour les stations musicales. Les programmes locaux, quant à eux, affichent +8,5 % de recettes brutes en décembre. En Télévision, l’année 2013 se clôture sur une évolution de +8 % de ses recettes brutes. Les recettes brutes gagnent +7,5 % en décembre du fait notamment d’une croissance à deux chiffres sur le segment TNT (+10,2 %) même si les chaînes historiques ne sont pas en reste avec une évolution de +6 % en valeur. En volume, le constat est le même puisque la durée publicitaire se développe toujours sur les chaînes de TNT (+27,7 %) et également sur les chaînes historiques (+6 %). La presse clôture dans le rouge avec -3,4 % de recettes brutes sur l’ensemble de l’année et référence moins d’annonceurs (-7 %). Pour les magazines, la pagination mesurée augmente de +4,4 % sur le mois de décembre dernier alors que le segment perdait -11 % de volume sur le même mois en 2012. Les quotidiens nationaux enregistrent un repli de leurs recettes brutes (-2 %) et de leur pagination publicitaire (-1,6%) ce mois-ci. A noter également que la publicité extérieure observe quant à elle des recettes brutes en retrait sur le mois de décembre et sur l'année 2013. Enfin, les recettes brutes du cinéma reculent nettement (-14,2 %) ce qui porte son évolution à +10,3 % sur l'ensemble de l'année 2013. Contact : 01 30 74 80 80

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.