Zooms

La COP21 vue par les Français

Etude / 21/12/2015

Les Français semblent convaincus du succès de la COP21 mais expriment encore de fortes attentes vis-à-vis des Etats et des entreprises pour l’avenir selon un Sondage mené par le duo Havas-Paris-Ipsos.

  • ATT00002

Le sujet du climat a-t-il marqué les esprits ? La COP21 est-elle perçue comme un échec ou un succès ? Les Français sont-ils confiants pour la suite? Qui sont les grands acteurs identifiés dans la lutte contre le changement climatique ? La France s’est elle montrée à la hauteur des enjeux ? Moins d’un an après avoir publié l’étude "les Français face au changement climatique", qui mesurait l’état de l’opinion face aux risques climatiques et aux leviers d’action (février 2015), l’agence Havas Paris révèle aujourd’hui les résultats du 1er sondage post COP21. Une enquête Havas Paris-Ipsos, réalisée auprès d’un échantillon de 1010 personnes représentatives de la population française, interrogées en ligne le 14 décembre 2015.

Pour Arielle Schwab, Directeur Associé en charge de l’expertise Climat-RSE d’Havas Paris : "La COP21 est perçue comme un succès par les Français, qui saluent la mobilisation et la prise de conscience sans précédent qu’elle a généré autour de l’enjeu climatique. Les Etats et les entreprises sont plus que jamais attendus et considérés comme les moteurs les plus puissants dans la lutte contre le changement climatique. La dynamique initiée par les entreprises ne va pas s'arrêter. Elles doivent maintenir le cap, continuer leurs actions en faveur de la lutte contre le changement climatique et le faire savoir pour générer de la confiance. Cette conférence semble ouvrir une nouvelle ère dans laquelle les entreprises ont un rôle clé à jouer. "

Pour Brice Teinturier « Pour les Français, il y a incontestablement un avant et un après COP 21, non pas parce qu’ils considèrent que tout est réglé mais parce qu’ils sont convaincus qu’un palier a été franchi. Que près d’un Français sur deux juge que les choses vont changer grâce à cette conférence est un excellent résultat dans le contexte actuel de morosité et défiance. »

La COP21 a retenu l’attention et suscité l’intérêt des Français

Malgré le contexte particulier post-attentats et les élections régionales, la COP21 a réussi à susciter un fort intérêt des Français : tous (99%) en ont entendu parler, la grande majorité (95%) connaissait l’objectif fixé de limiter à 2 degrés le réchauffement climatique et 61% se sont intéressés à cette conférence. Le caractère technique de certains débats n’a pas rebuté les Français qui ont saisi l’enjeu de cet événement.

Un succès massivement reconnu, la France à la hauteur de l’enjeu

Les Français reconnaissent pour 72% que la COP21 a été un succès. Ils se félicitent massivement (79%) du fait que la France, pays organisateur ait été à la hauteur de l’enjeu.

Le succès tient en grande partie dans la perception des conséquences positives. 80% des Français saluent l’utilité de cette conférence pour « mobiliser tous les acteurs vers un objectif commun (Etats, entreprises, ONG, populations) », 79% reconnaissent ses bénéfices en ce qui concerne « la prise de conscience des individus de l'importance de lutter contre le changement climatique », et 76% pour « amener l’ensemble des pays du monde à prendre des engagements (pays développés, pays en développement, pays émergents, etc.) ».

C’est bien le mouvement mondial initié par cette conférence et son caractère fédérateur qui sont davantage reconnus que sa seule capacité à agir sur le changement climatique : seulement 68% des Français considèrent que la COP21 est utile pour limiter le réchauffement climatique et ses impacts.
Une mobilisation forte des sphères scientifiques, associatives, internationales, politiques… mais une société civile en retrait
Ce sont les scientifiques et les chercheurs (84%) ainsi que les ONG et les Fondations (83%) qui sont perçus comme ayant été les plus mobilisés pour cette conférence, suivis par les instances internationales (ONU, 77%) et les Etats (76%).
Les grandes entreprises, arrivent derrière, identifiées comme de nouveaux acteurs engagés par près d’1 Français sur 2 (46%), soit autant que les citoyens (45%).
En ce qui concerne les acteurs français, la mobilisation du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius est unanimement saluée (79%), ainsi que celle du président de la République (77%) et des pouvoirs publics en général.

Un succès diplomatique nuancé par une inquiétude en toile de fond


Même si la COP21 est majoritairement vécue comme un succès, elle ne parvient pas à rassurer totalement l’opinion sur l’avenir climatique de la planète. Près d’1 Français sur 2 (46%) pense que la COP21 va changer les choses en matière de lutte contre le changement climatique. Bien que minoritaire, la proportion de Français optimiste est à souligner dans le contexte de morosité actuelle.

A l’issue de la conférence, la confiance reste à consolider, malgré la mobilisation engagée et les résultats engrangés, une majorité de Français (59%) n’a pas confiance dans l’avenir climatique. Ils mettent en doute la capacité des principaux acteurs à tenir leurs engagements, en particulier les pays développés (51% de confiance / 49% de défiance), les grandes entreprises (38% de confiance), mais plus encore les pays en développement (37% de confiance) et les pays émergents (33% de confiance).

Des fortes attentes exprimées à l’égard des pays développés et des grandes entreprises

C’est à l’égard des pays développés (60%) et des grandes entreprises (44%), créditées de moyens importants et d’une réelle capacité à infléchir le cours des choses que les Français expriment le plus d’attentes pour réduire le changement climatique demain.

Au total, si la réussite de la COP21 est reconnue, elle s’accompagne d’une inquiétude persistante sur l’avenir de la question climatique. Les pays développés et les grandes entreprises sont perçus plus que jamais comme capables de contribuer à une réelle inversion de la tendance en matière de climat.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.