Zooms

La pub repart à la hausse mais de façon inégale

17/03/2011

L’année 2010 a vu le marché de la publicité et de la communication renouer avec la croissance. Les annonceurs ont augmenté leurs dépenses, mais délaissent certains moyens de communication.

Après une année noire en 2009 où les dépenses de communications ont chuté de 8,6 % et les recettes de 12,6 %, 2010 amorce un tournant pour le secteur d’après une étude IREP-France Pub 2010. Les annonceurs ont dépensé l’année dernière 30,7 milliards d’euros en communication soit une augmentation de 2,9 %. Les recettes publicitaires des médias se sont accrues de 3,9 % à 10,7 milliards d’euros. Une reprise qui compense mal les pertes subies et ramène le marché à son niveau de 2003. Malgré cela, l’IREP et France Pub y voient une raison d’optimisme pour 2011. Toutefois, l’étude pointe les disparités entre les moyens de communication. Dans le cadre des recettes publicitaires, la télévision (+11,2 %) autant grâce aux espaces classiques (+11 %) que grâce aux politiques de parrainage (14,7 %), Internet display (+12 %) et le cinéma (+18 %) retrouvent leur niveau d’avant crise. La progression est plus lente pour la radio (+5,2 %), dont la reprise se trouve bridée par de faibles performances au niveau local et en Île-de-France, et la publicité extérieure (+5,4 %), tirée par les affichages sur les transports (11,6 %). La presse et les annuaires continuent leur régression avec -1,6 % et -4,7 %. Malgré cela, la presse conserve la plus importante part de marché du secteur avec 34,4 % suivi de la télévision à 32,1 %. Côté annonceur, le marketing direct reste la principale source de dépense avec près d’un tiers du marché, avec le mailing en croissance de 14 %. La promotion connaît un léger rebond de 4 % tiré par les actions en PLV qui ont cru de 12,5 %. La crise est dans le dos des annonceurs et des publicitaires, toutefois son ombre est toujours visible, même si le soleil brille à l’horizon.

Contact : 01 45 63 71 73

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.