Zooms

Les réseaux sociaux s’imposent chez les cadres

01/03/2011

Seulement quelques années après leur arrivée dans l’Hexagone, les médias sociaux sont devenus incontournables pour une partie des entreprises et de leurs dirigeants. Sans toutefois convaincre l’ensemble de la sphère professionnelle.

Trois ans après l’arrivée de Facebook en France, d’autres outils ont commencé à apparaître comme Twitter. Ils se sont rapidement imposés pour une partie des cadres (32 %) face aux traditionnels blogs et forums montre une étude de l’Ifop réalisée pour L’Atelier. Un tiers des sondés (38 %) les considèrent comme des moyens de communication incontournables pour l’entreprise. Les points forts évoqués sont la capacité de ces outils à créer une communauté autour de sa marque et de ses produits (47 %) et la modernisation de son image (36 %) dans un monde où le numérique devient omniprésent.

Les fonctions plus directement commerciales comme le gain de nouveaux clients, la fidélisation et l’amélioration de l’efficacité des ventes ne rencontrent toutefois qu’un succès mitigé (entre 3 % et 7 %). La valeur ajoutée, au niveau de la communication, reste le cœur de l’intérêt porté par ces professionnels sur ces outils. Pris sous cet angle, ils remportent une majorité d’opinions favorables. 79 % des interrogés les trouvent utiles pour communiquer autour de sa marque, les trois quarts les voient comme un nouveau support pour le recrutement. Ils sont aussi perçus comme un relais entre la communauté et le point de vente virtuel par 70 % des sondés. Malgré ces visions positives, la France reste à la traîne dans l’intégration de ces technologies révèle l’étude.

L’appropriation de ces outils dépend notamment de l’âge et du niveau de diplôme des cadres interrogés. Une tendance qui pousse à montrer une certaine réticence due davantage à une incompréhension et un manque de maîtrise qu’une véritable opposition de fond. En effet, 72 % des personnes âgées de 50 ans et plus, et 70 % des cadres ayant un niveau bac ou inférieurs se déclarent hostiles à ces outils. Alors que 48 % des interviewés de moins de 35 ans et 45 % des diplômés des grandes écoles les jugent indispensables pour améliorer la communication de l’entreprise. Enfin, l’étude révèle que la quasi-totalité des salariés voit la réunion entre personnes physiques comme le moyen de communication le plus immuable. Les médias sociaux ont-ils toutefois vocation à remplacer la communication traditionnelle ?
Contact : 01 55 74 52 29

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.