Zooms

Publicité : IPG Mediabrands présente ses grandes tendances

Etude / 11/04/2016

IPG Media Lab, le laboratoire de recherche technologique d’IPG Mediabrands, présente Oulook 2016, son cahier de tendances annuel qui répertorie celles qui caractériseront le marché publicitaire cette année, celles qui le transformeront demain, et comment les marques devront les intégrer dans leurs stratégies média.

  • IPG publicité

Les 4 grandes tendances pour 2016

  1. Interfaces conversationnelles

Un nombre toujours croissant d’objets sont capables d’interagir avec nous, en utilisant un langage qui nous est naturel, via la voix ou le texte. Ces interfaces conversationnelles posent les bases de la prochaine vague informatique, qui investira nos maisons, nos voitures et nos corps. Les marques devront concevoir leur propre voix, littéralement. Elles en tireront l’avantage de pouvoir développer des relations personnelles et individuelles avec les consommateurs.

  1. Télévision applicative

Nous regardons plus que jamais la télévision. Mais nous sommes aussi plus prompts à aller plus loin que le simple programme TV pour trouver de la nouveauté. Dans l’écosystème publicitaire, la télévision applicative permet d’acheter une audience plutôt qu’un programme, avec les mêmes ciblages et mesures que dans le digital, et de nouveau types de contenus, de publicités et de viralité. Chaque marque peut ainsi aujourd’hui être sa propre chaîne câblée.

  1. Retail illimité

Alors que l’e-commerce, les magasins physiques et le retail à la demande sont de plus en plus intégrés, nos téléphones portables deviennent de véritables passeports, connectant nos préférences, profils et activités en ligne à nos expériences d’achat en magasin, et inversement. Le commerce illimité, c’est la possibilité pour les consommateurs d’accéder en continu aux offres des marques, qui construisent une relation au travers de plusieurs canaux et points de vente.

  1. Blocage des publicités

L’abondance des médias – et certaines pratiques irrespectueuses – provoque des réactions négatives. Le blocage des publicités en ligne est monnaie courante, sur tous les types et toutes les plateformes de médias. Les marques vont devoir apporter une vraie valeur ajoutée aux consommateurs pour s’assurer que leur message est entendu, des services vidéo de qualité à de nouvelles façons de chercher et de lire des informations.

Les 4 grandes tendances d’ici 2020

  1. Réalité virtuelle et augmentée

Si quelques early adpoters commencent à investir dans du matériel de réalité virtuelle, la création de contenus qui conduira à une réelle adoption n’en est qu’à ses débuts. C’est la question de la poule ou de l’œuf : pourquoi acheter un casque de réalité virtuelle pour si peu de contenus ? Pourquoi créer du contenu que si peu de personnes peuvent voir ? Ce problème se résoudra avec le temps, la baisse des prix et l’augmentation des contenus disponibles. Dans les deux années à venir, les opportunités pour les marques se limiteront à quelques événements pour faire du bruit. Mais d’ici 2020, le taux de pénétration du marché américain devrait atteindre 10%, ce qui développera les opportunités.

  1. Informatique omniprésente

Les cinq dernières décennies ont vu le nombre de matériels informatiques augmenter de manière exponentielle : un million d’ordinateurs dans les années 1960, cent millions dans les années 1990, un milliard dans les années 2000… Aujourd’hui, nous approchons les dix milliards de téléphones et de tablettes. De la montre au réfrigérateur, de l’abribus à la bouche à incendie, la barre des cent milliards d’objets connectés semble aussi absurde qu’inévitable. Plus ils seront nombreux, plus il sera facile pour les marques d’appréhender le contexte des consommateurs, d’éviter les frictions et d’apporter de la valeur ajoutée.

  1. Voitures autonomes

Question de réglementations et de défis technologiques, ce n’est pas encore demain que des voitures complètement autonomes investiront nos routes. Mais elles sont chaque jour un peu plus proches d’y parvenir. D’ici 2020, un pourcentage toujours plus grand de voitures sera capable de prendre en charge des portions significatives des temps de conduite. Nous ferons aussi de plus en plus appel à des services de covoiturage. Nos habitudes multimédia en voiture vont évoluer, passant de l’audio à des activités sur écran comme les vidéos, le social et les jeux. Aux Etats-Unis, les temps de transport en voiture sont de 50 minutes en moyenne ; avec l’automatisation de la conduite, il s’agit probablement là de l’un des derniers créneaux à valoriser en termes de médias, sauf à trouver un moyen de consommer pendant notre sommeil.

  1. Espaces urbains connectés

Plus de la moitié de la population mondiale habite en ville. D’ici 2050, cette proportion sera plus près de 70%. La densité urbaine, combinée à l’omniprésence des smartphones, va booster l’économie à la demande. Dans les dix prochaines années, les villes vont prendre vie au travers d’objets connectés, alors que l’Internet des Objets sort peu à peu de nos maisons pour investir les rues. La façon dont nous interagirons avec nos proches dépendra de plus en plus d’une combinaison de données personnelles et publiques. Des projets tels que LinkNYC débloquent aujourd’hui ce potentiel. Mais pour toucher chaque quartier de chaque ville, la nouvelle infrastructure va nécessiter des années d’une collaboration sans précédent entre des entreprises privées et des institutions publiques.

Le cahier de tendances Outlook 2016 d'IPG Media Lab est disponible dans son intégralité en cliquant ici.

 

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.